Venez vivre la vie de votre Mew Mew préférée à sa place!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un sourire de joie ? [Pv : Enoki Allen]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kimiko Umineko
Mew Mew
Mew Mew
avatar

Féminin
Nombre de messages : 97
Age : 20
Localisation : Je peu être là, comme je pourrais être là-bas.
Age du perso : 16 ans de pure folie.
Ame sœur : Ma tête me dit que je ne suis pas encore prête à aimer quelqu'un, mais mon coeur me dit le contraire.
Date d'inscription : 17/03/2011

~Feuille de Personnage~
Nom et Prénom: Umineko Kimiko
Age: 16 ans
Camps: Neutre

MessageSujet: Un sourire de joie ? [Pv : Enoki Allen]   Ven 18 Mar - 18:55

«. Nazedesu ka? Jinsei wa kono jiten de wa zankokuna koto ka! .»
    Pourquoi ? Pourquoi la vie est si cruelle à ce point la ! Je me le disais souvent. Quoique plus souvent qu'on peut l'imaginer. La vie est cruelle et cela on ne peut rien y faire pour changer ça. La vie nous réserve toute sorte de surprise et nous devons être près à les recevoir avec un air surpris. Il est presque impossible d'avoir une vie parfaite. On a au moins une chose qui fait de votre une vie, un enfer. Comme moi c'est la mort de ma mère et mon accident que j'ai eu qui à cause de ça, je ne pourrais plus faire de spectacle de ma vie. Ça m'attristait énormément et pas qu'un peu. Je voulais réaliser mon rêve et celui que ma mère aurait-en voulu que j'accomplisse avant qu'elle quitte ce monde si cruel. Certes, j'aurai dû le faire quand j'avais le temps.

    Je me serais bien passée de penser à ce genre de truc, mais on dirait que ma tête me l'obligeait pour que je puisse en savoir davantage avant de dire quoique se sois de bizarre à ce sujet. Mais bon, passons à autre chose voulez-vous. Parler de la vie éveille ma fatigue. Je devrais me taire et attendre que l'on vient me parler parce que j'étais un peu tannée d'être seule. Je descendis en bas pour aller me rendre dans ma cuisine. Mon père était assis là, toujours avec son regard si triste. Je le plaignais le pauvre. Avoir perdu sa femme c'est triste, mais de ''presque'' perdre sa fille par la suite c'est pire que tout. J'ai vu ma vie défilée devant mes yeux et j'ai la certitude que ça sera l'avant dernière fois que ça m'arrive.

    J'avais envie de donner un câliner mon père pour ne pas qu'il se sente si seul, mais mon corps ne voulait pas bouger. C'est comme si mes pieds étaient cloués au sol avec de la colle super chaude, des clous et des rubans très solides. Je ne pouvais plus le voir dans cet état. Ça me mettait dans un de ses états. Plus capable de voir cette tristesse, je désobéissais à mon corps et obéissais à ma tête. Je m'approchais de lui et lui donne un câlin pour ensuite lui dire tristement :

    - Ne t'en fait pas papa, je serais toujours-là quoiqu'il arrive...

    Ça se voyait beaucoup qu'il avait apprécié mon geste. La preuve c'est que quelques larmes coulaient le long de ça joue. Je fessais donc de même parce que je l'aimais beaucoup et que je n'étais pas capable de voir quelqu'un pleurer. Si quelque près de moi que j'aime ou que j'apprécie pleure, je pleure avec lui pour le réconforter et moi aussi. Ça fait du bien pleurer. Ça sort toute votre tristesse en vous.

    Je le laissais donc à ces occupations et me dirigea dehors pour me vider de mes idées. Lorsque j'étais dehors il fessait déjà noir et il fessait très froid. Je décidais donc de prendre un manteau faite de laine de mouton que ma grand-mère m'avais fait lorsque je suis allé la visiter à la ferme. C'était un bel endroit, certes, mais ça ne sentait pas la rose.

    Il fessait froid, très froid. Je sentais déjà plus mes pieds. Ils étaient complètement gelés. C'était une belle journée pourtant. On se croirait en pleine tempête de neige. J'étais tellement préoccupée à regarder le sol que je n'avais même pas remarquée que j'étais arrivée dans une ruelle. C'était sombre et je ne voyais presque rien du tout. Je fis demi-tour et me retrouva dans la rue. Les lampadaires éclairaient mon visage ainsi que la rue au complet. C'était vide il y avait personnes sauf moi. Enfin je le croyais. Je vis au loin une ombre se rapprocher de moi. Curieuse comme je suis j'essayais de voir le mieux possible pour découvrir ce que c'était.

    - Hum ? Bonsoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://t-mew-mew-rpg.purforum.com
Enoki Allen
Humain
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 109
Age : 23
Localisation : Devine.
Age du perso : 17 ans
Ame sœur : Peut-être toi, qui sait ?
Date d'inscription : 08/01/2011

~Feuille de Personnage~
Nom et Prénom: Enoki Allen
Age: 17 ans
Camps: Neutre

MessageSujet: Re: Un sourire de joie ? [Pv : Enoki Allen]   Sam 19 Mar - 16:04

Si sa sœur n'était pas là, il préférait rester seul ; ce n'était qu'avec elle qu'il ne sentait pas la solitude, que sa présence qui le rendait heureux… Enfin, presque. En tout cas, ce n'était certainement pas la présence de sa mère, et encore moins son père qui allait le sortir de sa solitude. Et c'est pourquoi il préférait que "papa" soit dehors à faire ce qu'il faisait, et qu'il soit tranquille. Il savait que son père travaillait pour qu'ils aient une meilleure vie, mais à quoi ça leur servait si leur famille était brisée en deux ? Sérieusement ! Parfois, les parents n'y comprenaient vraiment rien et ça l'énervait. Lorsque ses parents se disputaient tout le temps, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, c'était sa sœur qui était là pour lui, la présence de sa chère sœur qui le réconfortait… Mais ils devaient non seulement se divorcer, mais le séparer de celle-ci aussi. Pourquoi est-ce que la vie devait être si cruelle ?

Et non seulement ça. Il devait justement avoir un contrôle de mathématique le lendemain. Et merde, son week-end était parti en poussière. Déjà que son père devait travailler un jour de week-end – bon, c'est vrai qu'il a dit qu'il préférait que son père ne soit pas là mais quand même… Un jour de week-end ?! – et en plus, il devait étudier. Sa vie n'était vraiment pas agréable… Il tourna son regard vers le livre posé sur son bureau devant lui. Il était assis, un crayon à la main, étant "censé" étudier pour son contrôle mais pensait à tout sauf l'école. Son menton posé sur son autre main, il avait la tête légèrement tournée vers la fenêtre et regardait dehors. Il faisait déjà nuit… Soupirant, il lâcha son crayon sur le bureau et ferma le livre, se levant. Ca ne servait à rien d'étudier ainsi, il ferait mieux de faire autre chose en ce moment… Peut-être que l'envie d'étudier viendrait plus tard. – même s'il en doutait. –

Il alla vers sa fenêtre et l'ouvrit, un vent incroyablement froid entra immédiatement dans sa chambre et il fut obligé de refermer aussitôt la fenêtre. Il soupira une nouvelle fois, apparemment il ferait mieux de ne pas sortir. Sortant de la chambre et descendant les escaliers, il entra dans le salon, se demandant s'il y avait quelque chose d'intéressant à la télévision, même s'il doutait de ça aussi. Le jeune homme s'installa sur le canapé, allumant la télévision et se rendant compte qu'il n'y avait rien d'intéressant du tout, comme il l'avait deviné. Apparemment, il ferait quand même mieux de sortir. Remontant dans sa chambre et attrapant son manteau, le jeune homme sortit finalement de la maison.

Il faisait incroyablement froid, tellement qu'il regretta aussitôt d'être sortit. Mais maintenant qu'il était sortit, peut-être qu'il ferait mieux de se promener un peu pour se changer les idées. Il entra dans une rue plutôt sombre, légèrement éclairée par des lampadaires. Il n'y avait pas grand monde là à part lui, enfin si, une seule personne qui le salua dès qu'il s'approcha d'elle. Apparemment, c'était une fille. Il se demanda pourquoi elle l'avait salué, c'était bizarre quand même… On ne disait pas bonjour à un inconnu qu'on voit dans la rue… Non ?

- Euh… Bonsoir. Un problème ? Demanda-t-il d'un ton légèrement hésitant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un sourire de joie ? [Pv : Enoki Allen]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» { FLASH BACK } Happy Birthday Atsushi ! [ PV LA GM ]
» Joie Ineffable
» Soeur Sourire
» Un sourire démoniaque pour une lumière divine : Lakusas Dreyar
» Duel en duo...pour la joie des foules.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternity Mew :: Le RPG :: La Rue-
Sauter vers: